HERVE

Le caricaturiste Hervé Philippe est connu pour son travail à La Tribune, mais son talent s’exprime aussi dans de multiples disciplines artistiques allant de l’illustration à la sculpture. Chaque semaine, il dessine six caricatures pour le quotidien La Tribune. Tous les matins, il décortique les journaux, écoute la télévision et la radio à la recherche du flash qui fera rire les lecteurs le lendemain. S’il s’inspire souvent de nouvelles inévitables, il lui arrive parfois d’avoir à se creuser un peu plus la tête. « Ça va mieux quand les politiciens font des bêtises », lance-t-il dans un éclat de rire chaleureux. Bêtises ou non, il consacre chaque jour environ quatre heures à son travail de caricaturiste. Et jamais il n’y va à reculons. « Je peux me permettre de dessiner tout haut ce que les gens pensent tout bas! ». En plus de son boulot de caricaturiste, l’artiste bosse à différents contrats d’illustration. Certaines des affiches qu’il a conçues sont exposées, de même que des sculptures faites à partir de pièces recyclées. Le touche-à-tout a démonté de vieux appareils électriques, comme des téléphones, des ordinateurs et des télévisions, pour créer de petits personnages de musiciens, un thème qu’il chérit aussi dans ses peintures. Et le sens de l’humour de l’artiste s’avère particulièrement corrosif dans la série de dessins tirés de Woops, une bande dessinée dont un seul numéro a pu être publié.