FATHY

fathyFathy Bourayou a la chance de savoir dessiner, ce qui n’est déjà pas donné à tout le monde. Il a également le mérite d’avoir toujours su garder intact son potentiel de révolte, ce qui lui a valu de devoir s’exiler d’Algérie en 1994 : las, le crayon n’y suffisait plus à mener le combat contre la censure et le fondamentalisme religieux !

Une fois débarqué en France, terre d’asile qui se targue volontiers d’excellence en matière de démocratie et de droits de l’homme, ce grand gaillard allait-il enfin se tenir tranquille, seulement occupé à sortir de la précarité ? Non, c’est à croire que c’est plus fort que lui… ou qu’il y a beaucoup à dire ici aussi !

Face à la bêtise, à la médiocrité, à l’injustice, face au racisme bête et méchant, à la connerie humaine et à la vulgarité politique qui prospèrent,
Fathy redécouvre rapidement l’urgence d’exercer l’art salvateur de la caricature.

Ses dessins fleurissent dorénavant dans la presse alternative régionale (Marseille La Cité, Le Ravi) et on peut l’entendre aussi ouvrir sa grande gueule régulièrement sur Radio Gazelle, en attendant la sortie de son album « La république bling-bling » en 2008..
Le caricaturiste est un trouble-fête, un dégonfleur de baudruche, un pourfendeur de beaux discours, qui sait réduire à néant les vaines paroles d’un trait de plume incisif ! Et si souvent le caricaturiste fait mal, c’est qu’il fait mouche et c’est un mal nécessaire : qu’il vous choque parfois, qu’il vous blesse même, que vous riiez jaune lorsqu’il fait rire de vous, que vous trouviez que « tout de même il exagère… », ne vous trompez pas d’ennemi, ne vous laissez pas diviser et n’écoutez pas les esprits chagrins et les gens sérieux qui veulent la peau de Fathy Bourayou…

C’est un gentil en sa colère ! Et croyez, bonnes gens, qu’il est toujours du bon côté !

http://fathy.bourayou.over-blog.com/

Laisser un commentaire