Gueddar et Fathy dans les prisons…

Dans le cadre de ce superbe 8 ème festival de la caricature, du dessin de presse, de la bd et de l’humour, j’ai eu la chance de me voir confier la mission d’accompagner et d’être le modérateur lors de conférences interventions dans des écoles et prisons de la région.

Nous avons étés invités dans les prisons d’Arlon et Marche-en-Famenne.  Une nouvelle expérience pour ce 8ème festival.  C’est accompagné de Khalid Gueddar et de Fathy Bourayou, respectivement dessinateurs marocain et algérien que j’ai vécu ces moments intenses, fructueux, enrichissants et joyeux.  Aller à la rencontre de la population carcérale, leur présenter le festival tout d’abord en débutant la rencontre par : “nous venons vous parler de liberté…”.  En terme d’accroche, je n’ai pas été déçu!  Mes deux compagnons dessinateurs ont raconté et partagé l’histoire de leurs vies à Casablanca et Alger.  Khalid Gueddar condamné à la prison à sept reprises au Maroc, juste pour un dessin illustrant le roi.  Et Fathy Bourayou également condamné mais à mort pour un dessin, c’est pour cela qu’il a du fuir son pays pour rejoindre la France, voilà maintenant un quart de siècle.  Je me souviens d’une remarque de Fathy aux détenus : “Comparé aux prisons d’Algérie, vous êtes au club med, je vous le dis…”.  De belles intéractions vécues avec les détenus.  Des questions pertinentes, profondes, respectueuses, bouleversantes et même drôles parfois. En conclusion de la conférence je me suis permis d’expliquer qu’il y a deux ans (le festival d’après Charlie hebdo…) nous avons distribué des crayons ciglés “Ceci n’est pas une arme”.  Tous les prisonniers ont applaudi… Et la direction a eu la belle idée d’offrir à tous, le verre de l’amitié.  Et là encore nous avons pu partager un chaleureux moment mais plus intime celui-là.  A l’année prochaine.

Frank GERARD
bénévole “La Gaume ça cartoon”